Hôpital : revaloriser les salaires pour éviter la pénurie de personnels

La revalorisation des salaires des personnels de l’hôpital doit rendre ces métiers plus attractifs et éviter la pénurie de personnels. Par exemple, dans les hôpitaux parisiens, il manque 120 manipulateurs radio.

France 2

Aurore Lassalle est manipulatrice radio à l’hôpital Foch de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine. "On fait tout l’accompagnement du patient. On l’installe, on fait son examen, on traite les images et après on le réinstalle dans son lit", détaille-t-elle. Des tâches physiques, techniques, pour un salaire autour de 1 800 euros, qu’Aurore souhaiterait voir revaloriser, elle qui a fait trois ans d’études.

Des grilles de salaires figées

Manipulateur radio est aussi un métier à risques, même si les accidents de rayon restent rare. Lorsqu’ils travaillent au bloc radiologique, les manipulateurs doivent porter un tablier de plomb et un dosimètre pour calculer la quantité de radioactivité absorbée par leur corps et éviter les surdoses. Les machines qu’ils utilisent évoluent tout le temps, ce qui les oblige à se former régulièrement. La profession souhaiterait aussi que cette dimension de leur métier soit mieux reconnue. Selon Sandrine Berin, manipulatrice radio à l’hôpital Nord de Marseille, les grilles des salaires n’ont pas bougé depuis 10 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des infirmières manifestent à Toulouse (Haute-Garonne) comme d\'autres soignants un peu partout en France, le 16 juin 2020. 
Des infirmières manifestent à Toulouse (Haute-Garonne) comme d'autres soignants un peu partout en France, le 16 juin 2020.  (SEBASTIEN LAPEYRERE / HANS LUCAS / AFP)