Cet article date de plus d'un an.

Environnement : la justice veut faire la chasse aux pollueurs

Publié
Environnement : la justice veut faire la chasse aux pollueurs
Environnement : la justice veut faire la chasse aux pollueurs Environnement : la justice veut faire la chasse aux pollueurs
Article rédigé par France 3 - A. Boutet, L. Caboche, O. Labalette, T. Gilardet, E. Marot, P. Gueny
France Télévisions
France 3

Décharges sauvages, véhicules abandonnés, ... Les atteintes à l'environnement sont nombreuses en zone rurale. Maires et magistrats déploient différents moyens pour y mettre fin.

Au premier coup d'œil, on ne les voit pas. Gravats au milieu des champs ou voitures abandonnés, les décharges sauvages excèdent Roland Morales, le maire de Recologne (Doubs) qui part en guerre contre les pollueurs de son village. Des déchets souvent stockés sur des terrains privés, mais qui menacent les cours d'eau et la végétation aux alentours. Le maire menace de saisir le procureur de la République pour délit environnemental face à un détenteur d'une petite dizaine d'épaves, de l'huile de vidange marque le sol. "Tu n'as pas d'explication à donner, tu vas les enlever comme je t'ai dit l'autre jour ?", demande l'édile à ce mécanicien qui ne voulait pas nettoyer son terrain.

Ramasser les déchets pour échapper à une amende

En forêt, une décharge sauvage est présente et le maire fouille les déchets pour trouver des indices sur leur propriétaire. "C'est visiblement des gens qui ont déménagés et se sont débarrassés", conclut-il. Des informations transmises à la justice. Les peines peuvent être sévères confirment les magistrates. "C'est une infraction qui va jusqu'à trois ans d'emprisonnement, c'est à peu près égal à un vol", fait savoir Natacha Collot, magistrate référente environnement à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Ce jour-là, elle a convoqué une vingtaine de personnes accusés. Tous ont accepté de ramasser des déchets pendant une journée pour échapper à leur amende de 1 500 euros. La justice veut traiter plus d'affaires visant des particuliers comme des entreprises pour lutter contre "l'impunité des pollueurs".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.