Boire peut nuire à notre santé, contrairement à ce que pensent certains Français âgés de 55 à 75 ans

Santé publique France publie mardi les chiffres de l'alcool en France. Si les jeunes en consomment beaucoup mais occasionnellement, les 55-75 ans sont ceux qui, en volume, boivent souvent le plus.

Selon Santé publique France, il faut inciter les Français à passer de 18 verres d\'alcool par semaine à moins de dix.
Selon Santé publique France, il faut inciter les Français à passer de 18 verres d'alcool par semaine à moins de dix. (PASCAL PAVANI / AFP)

Le vin est-il bon pour la santé ? Santé publique France relance, mardi 19 février, l'éternel débat. L'agence sanitaire publie ses chiffres de l'alcool en France. Les Français de plus de 15 ans consomment en moyenne 11,7 litres d'alcool pur par an, contre 26 litres il y a soixante ans. La consommation d'alcool est en baisse, surtout parce que les Français ne boivent plus de vin quotidiennement à table... sauf les 55-75 ans. À entendre de nombreuses personnes de cette génération, le vin est même bon pour la santé. Santé publique France a décidé d'y répondre.

Boire moins de deux verres par jour

Car si les jeunes boivent beaucoup, la consommation est plus occasionnelle. En volume, ce sont les 55-75 ans qui boivent souvent le plus. L'alcool est quotidien. "Je bois deux [verres de] vin le midi, c'est tout", témoigne un retraité interrogé par franceinfo. "Les gens peuvent prendre un verre de vin de temps en temps, ce n'est pas mortel", assure une autre. En effet, reconnaît Santé publique France, boire moins de deux verres de vin par jour, ce n'est pas mortel. L'agence reconnaît que cela réduit les risques d'accident vasculaire cérébral, de calculs biliaires, les maladies des artères coronaires et le diabète de type 2.

Plus d'effets nocifs que de bénéfices

Mais dans le même temps, la consommation d'alcool, même à petite dose, nuit à notre santé. On peut notamment citer les risques de cancers. Selon Santé publique France, "les effets nocifs l'emportent sur les bénéfices". D'après l'agence nationale de santé publique, il faut inciter les Français à passer de 18 verres d'alcool par semaine à moins de dix.