Alzheimer : polémique sur les médicaments

Les médicaments prescrits pour la maladie d’Alzheimer ne seront bientôt plus pris en charge par la solidarité nationale. Cette décision prise par la ministre de la Santé suscite la polémique.

FRANCE 3

Les médicaments prescrits pour la maladie d’Alzheimer seront tous déremboursés dès cet été. Pour la ministre de la Santé, l’intérêt médical de ces traitements n’est pas suffisant pour justifier leur prise en charge, or se sont les seuls sur le marché à être prescrit pour ralentir les symptômes. Pour l’association France Alzheimer, c’est un coup dur pour les familles.

La ministre se défend de vouloir réaliser des économies

Cette association et aussi certains médecins estiment que ces médicaments ont une utilité. L’avis qu’a suivi le ministère est celui des experts de la Haute Autorité de Santé. Dès 2016, ils concluaient à "un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge par la solidarité nationale". La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’est défendue, vendredi 1er juin dans la matinée, face à celles et ceux qui lui reprochent de vouloir des économies. Son idée est de faciliter l’accès aux traitements sans médicaments. Pour l'instant, elle n'a pas donné de précisions concernant leur prise en charge par l’assurance maladie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans cette photo prise le 18 mars 2011, une femme atteinte de la maladie d\'Alzheimer se promène dans un couloir dans une maison de retraite à Angervilliers, Essonne.
Dans cette photo prise le 18 mars 2011, une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer se promène dans un couloir dans une maison de retraite à Angervilliers, Essonne. (SEBASTIEN BOZON / AFP)