Mois sans tabac : un défi collectif pour arrêter de fumer

L’opération "mois sans tabac" est renouvelée pour la deuxième année. Elle démarre ce mercredi 1er novembre. Certains avaient déjà testé leur résistance l’an passé. Tous les moyens sont bons pour se désintoxiquer.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un an, et ils ont tenu bon. Maud et Jean-François ont arrêté de fumer l’an dernier lors de la première édition du mois sans tabac. Ces deux colocataires ont vécu l’aventure ensemble et se sont encouragés mutuellement. La clé de leur sevrage réussi. Cette année encore l’opération propose aux fumeurs un défi collectif : tenir un mois sans cigarettes pour les inciter ensuite à arrêter définitivement.

Cinq fois plus de chances d’arrêter pour de bon

Parmi les 16 millions de fumeurs en France, 58 % déclarent vouloir arrêter. Alors ce mois sans tabac est aussi une occasion de se faire accompagner pour se défaire de cette addiction. "Ça fait partie de nos missions d’aider nos patients à arrêter de fumer", affirme Stéphane Attal, médecin généraliste. "Quel que soit le moyen qu’on va utiliser." En 2016, 180 000 personnes ont participé à l’opération. Au-delà d’un mois, les chances d’arrêter définitivement de fumer sont multipliées par cinq.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prix du paquet de tabac augmentera six fois d\'ici fin 2020 pour atteindre 10 euros, annonce mercredi 20 septembre la ministre de la Santé.
Le prix du paquet de tabac augmentera six fois d'ici fin 2020 pour atteindre 10 euros, annonce mercredi 20 septembre la ministre de la Santé. (MAXPPP)