Cet article date de plus de sept ans.

Médicaments : la fin des vignettes

Les vignettes collées sur les boîtes de médicament vont commencer à disparaître ce mardi. Les informations qu'elles contenaient seront toujours disponibles dans un code barre Datamatrix.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les vignettes ne seront plus, mais les informations qu'elles contenaient seront toujours disponibles © MAXPPP)

Les vignettes collées sur les boites de médicament, et qui indiquent le prix et le taux de remboursement disparaissent ce mardi 1er juillet.

 

La décision date de 2012. Elle doit permettre une meilleure traçabilité du médicament. En effet, tous les médicaments disposent désormais d'un code de traçabilité contenu dans un code barre en deux dimensions, le Datamatrix. Ce datamatrix contient aussi les informations sur le remboursement et le prix.

Les informations toujours disponibles

Les patients vont donc devoir changer leurs habitudes, mais ils pourront toujours connaître le taux de remboursement lorsque le code barre sera scanné par le pharmacien. Ils retrouveront ensuite les informations sur la facture imprimée par la pharmacie au dos de l'ordonnance, ainsi que sur une base de données du médicament sur le site du gouvernement. Ce système permet de mettre à jour régulièrement le prix des médicaments : toutes les pharmacies sont reliées à une base de prix nationale régulièrement mise à jour.

 

Les vignettes ne vont toutes disparaître d'un coup des pharmacies, mais la disparition se fera peu à peu. A partir de ce mardi, les fabricants vont arrêter de coller les vignettes sur les boîtes. Et les pharmaciens pourront toujours écouler leurs boîtes avec vignettes. En revanche, le prix imprimé dessus ne sera pas valable.  Celui à prendre en compte sera celui du jour, déterminé par la base de prix nationale.

01.07.2014 Médicaments : la fin des vignettes (explications de Bruno Rougier)
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.