Santé : les Français inquiets par les pénuries de médicaments

Patients et hôpitaux souffrent d'une pénurie de médicaments en France, comme la cortisone. Le Premier ministre a reçu les industriels du médicament jeudi 19 septembre à Matignon pour tenter de faire face au problème.

FRANCE 3

À chaque fois qu'il se rend à la pharmacie, Michel Schiapiro, patient greffé d'un rein, pose toujours la même question : "avez-vous reçu la cortisone ?" Au bout de plusieurs visites, il voit enfin le pharmacien lui répondre par la positive. L'homme, qui cherche son médicament depuis près de deux mois, ne cache pas son soulagement. Car pour que son greffon tienne, il doit impérativement prendre de la cortisone. Or, le médicament est en rupture de stock depuis le mois d'avril, ou distribué au compte-goutte.

Les hôpitaux touchés

Cette pénurie touche également les hôpitaux. Si l'approvisionnement s'améliore, il reste à flux tendu et l'avenir est incertain. Pour expliquer cette pénurie, les industriels du médicament parlent d'un effet domino : un fabricant a rencontré un problème sur sa chaîne production, un manque que les autres fabricants n'ont pas réussi à compenser. Et la cortisone n'est pas le seul médicament touché. Une trentaine de professeurs des hôpitaux demandent à l'État de rapatrier la production, car 80% des génériques sont importés d'Asie. Un dossier sensible que le Premier ministre Édouard Philippe a décidé de gérer directement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La croix verte d\'une pharmacie à Nantes (Loire-Atlantique), le 30 avril 2019.
La croix verte d'une pharmacie à Nantes (Loire-Atlantique), le 30 avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)