L’Agence du médicament souhaite que certains médicaments contre les maux de gorge ne soient plus en vente libre

Ces médicaments se présentent sous forme de sirop ou de comprimés et contiennent tous les deux de l’alpha-amylase, une enzyme qui peut provoquer des réactions allergiques, selon l’ANSM.

Le siège de l\'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, à Paris, le 17 octobre 2017.
Le siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, à Paris, le 17 octobre 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) veut faire retirer de la vente libre les médicaments à base d’alpha-amylase, annonce-t-elle jeudi 28 novembre. Cette préconisation concerne les médicaments "Maxilase maux de gorge" et "Alfa-amylase Biogaran conseil". Ces médicaments, vendus sans ordonnance, sont présentés comme traitement d’appoint pour les maux de gorge "peu intenses et sans fièvre".

L’Agence du médicament préconise que leur vente se fasse toujours sans ordonnance, mais uniquement sur demande au pharmacien, qui pourrait alors prodiguer des conseils d’utilisation. Ils se présentent sous forme de sirop ou de comprimés et contiennent tous les deux de l’alpha-amylase, une enzyme qui peut provoquer des réactions allergiques, selon l’ANSM.

Il s’agit la plupart du temps d’atteintes cutanées (urticaire, démangeaisons…), explique l’ANSM, qui alerte aussi sur des cas très rares de chutes de tension et de difficultés respiratoires seules ou associées à un gonflement de la face.