Homéopathie : le remboursement fait débat

La moitié des Français utilisent parfois l'homéopathie pour se soigner. La Sécurité sociale doit-elle continuer à rembourser un produit dont l'efficacité n'a jamais vraiment été prouvée ?

Voir la vidéo
FRANCE 3

De plus en plus de Français ont recours à l'homéopathie. Le ministère de la Santé est assez réservé sur le sujet. La ministre attend des preuves de son efficacité. "On a décidé de rembourser l'homéopathie sans aucune évaluation scientifique. Peut-être simplement l'homéopathie pourrait-elle rentrer dans le droit commun d'être évaluée. Si elle est utile, elle restera remboursée", a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn ce 24 mai.

Une économie potentielle de 129 millions d'euros

Si l'homéopathie n'est pas remboursée, le patient devra payer 100 % de son traitement. Malgré les petits prix, si demain tous les médicaments homéopathiques ne sont pas remboursés, la Sécurité sociale fera une économie de 129 millions d'euros chaque année. Jusqu'à ce jour, aucune étude scientifique n'a validé la pertinence de l'homéopathie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pharmacie stocke des médicaments à Angoulême (Charente), le 25 janvier 2018.
Une pharmacie stocke des médicaments à Angoulême (Charente), le 25 janvier 2018. (BURGER / PHANIE / AFP)