Antibiorésistance : le pouvoir insoupçonné des terres d'Irlande du Nord

Un groupe de recherche anglais a identifié une nouvelle bactérie qui produit des substances antibiotiques efficaces contre les bactéries multirésistantes.

Antibiorésistance : le pouvoir insoupçonné des terres d\'Irlande du Nord
Antibiorésistance : le pouvoir insoupçonné des terres d'Irlande du Nord

En France, 13 000 personnes meurent chaque année à cause d’infections dues à des bactéries multirésistantes. Face à ce bilan déconcertant, les chercheurs explorent différentes voies thérapeutiques. Une approche consiste à rechercher de nouvelles molécules aux propriétés antibiotiques, efficaces contre les bactéries.

A lire aussi : La résistance s'organise... contre l'antibiorésistance

Avec cet objectif, un groupe de recherche britannique s'est rendu en Irlande du Nord, à Boho, dans ce qui était autrefois considéré comme un amphithéâtre des druides et un lieu symbolique pour les Hommes du néolithique. Traditionnellement, des propriétés thérapeutiques ont été attribuées au sol de cette région, qui avait le pouvoir de guérir les maux de dents et les infections.

Pourtant, ce ne sont pas les légendes qui ont amené les scientifiques à s'intéresser à ces terres, mais plutôt leurs propriétés chimiques. Le sol ici est en effet très alcalin, avec un pH de 7,8 en moyenne, un environnement idéal pour la croissance de certains types de bactéries, les streptomycètes, qui pourraient produire des molécules antibiotiques intéressantes et encore inconnues.

Les chercheurs ont réussi. Après avoir analysé le sol, ils ont isolé une nouvelle espèce bactérienne qui est capable d’inhiber la croissance de quatre types de bactéries résistantes aux antibiotiques. L'étude a été publiée dans la revue Frontiers in Microbiology le 16 octobre 2018.

Propriétés bactéricides efficaces contre quatre espèces résistantes aux antibiotiques

La nouvelle espèce, appelée Streptomyces sp. myrophorea, a été analysée par les chercheurs qui ont testé son pouvoir bactéricide contre divers types de bactéries résistantes aux antibiotiques et qui causent des infections problématiques, en particulier dans les hôpitaux, où ils attaquent des patients immunodéprimés.

La nouvelle bactérie, ont-ils découvert, est capable d’inhiber la croissance de la bactèrie Acinetobacter baumannii, même si elle est résistante à une classe d’antibiotiques similaires à la pénicilline, mais aussi  de la bactérie enterococcus faecium, résistant à l’antibiotique vanomycine. Elle inhibe le staphylocoque résistant aux antibiotiques et Klebsiella pneumoniae, la bactérie responsable de la pneumonie bactérienne.

A lire aussi : Résistance aux antibiotiques : une piste de recherche prometteuse

Certaines de ces bactéries, telles que A. baumannii, sont dans la liste rédigée en février 2017 par l'Organisation Mondiale de la Santé, de bactéries multirésistantes contre lesquelles il est urgent de trouver des antibiotiques.

Outre l'étude des propriétés thérapeutiques du sol de l’Irlande du Nord, les chercheurs proposent une possible solution à la résistance de certaines bactéries. Il reste à découvrir comment la bactérie découverte est capable de tuer d'autres bactéries. En fait, les antibiotiques ne sont rien de plus que des molécules produites par des êtres vivants comme des bactéries ou des levures, et qui inhibent la croissance d’autres bactéries. Quelle molécule produit Streptomyces sp. myrophorea ? Comment cette molécule tue-t-elle les bactéries résistantes aux autres antibiotiques ? Autant de nouveaux défis à creuser pour les chercheurs...

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr