Zika : nouveau signalement d’une transmission par voie sexuelle

EN BREF – Les autorités sanitaires des États-Unis ont signalé ce 14 avril "un premier cas confirmé de transmission du virus Zika par voie sexuelle entre deux homosexuels". Jusqu'à présent, à l’échelle mondiale, moins d’une vingtaine de cas de transmission sexuelle du virus ont fait l’objet d’un signalement et d’une enquête.

( / 101117473)

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis ont signalé un nouveau cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle. Elle concerne un homme qui s'est rendu au Venezuela en début d’année et qui, à son retour au Texas, a infecté son partenaire "qui, lui, n'avait pas voyagé". Les deux hommes ont eu des symptômes comme de la fièvre, des éruptions cutanées et la conjonctivite, une inflammation des yeux. Mais aucun n'a eu de complications.

"La transmission du Zika par des relations sexuelles vaginales et anales est un mode émergeant de propagation de ce virus qui pourrait contribuer à davantage d'infections qu'anticipées au début de l'épidémie", relèvent les CDC dans leur rapport.

Selon toute vraisemblance, l’immense majorité des infections reste liée au vecteur moustique. Si le mode de transmission par voie sexuelle reste minoritaire, il est conseillé aux personnes de retour de zone d’épidémie de recourir aux préservatifs (masculins ou féminins) en cas de rapport sexuel.