Un quatrième cas en France de coronavirus, l’épidémie dépasse l’ampleur du SRAS

Un touriste chinois d’environ 80 ans atteint du coronavirus est en réanimation à Paris dans un état clinique sévère. Le virus continue de se propager dans le monde et a déjà causé plus de 130 morts en Chine.

Un quatrième cas en France de coronavirus, l’épidémie dépasse l’ampleur du SRAS
Un quatrième cas en France de coronavirus, l’épidémie dépasse l’ampleur du SRAS (Crédits photo : Creative Commons / Flickr)

Un quatrième cas de contamination au nouveau coronavirus a été détecté en France, sur un touriste chinois d’environ 80 ans qui se trouve dans un "état clinique sévère", a annoncé le 28 janvier le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

Premier cas sévère en France

Hospitalisé à l'hôpital Bichat à Paris selon nos informations, cet homme vient de la province de Hubei, la plus touchée de Chine, et se trouve actuellement en réanimation. Une enquête épidémiologique est lancée, "en particulier la recherche de ses cas contacts", a ajouté Jérôme Salomon. "Nous n'avons pas plus d'informations sur son état clinique préalable ni sur son évolution actuelle. C'est une situation clinique préoccupante qui nécessite des soins continus", a détaillé le directeur général de la Santé.

C'est la première fois qu'un cas sévère du nouveau coronavirus est détecté en France. L'état de santé des trois premiers cas avérés ne soulève "pas d'inquiétude majeure", avait fait savoir Jérôme Salomon. Ces trois cas sont un homme de 48 ans hospitalisé à Bordeaux, et un homme de 31 ans et une femme de 30 ans hospitalisés à Paris.

A lire aussi : Coronavirus : produits chinois importés, port du masque, tourisme, vaccin... les réponses à vos questions

250 Français bientôt rapatriés

Alors que ce quatrième cas est enregistré en France, les autorités sanitaires organisent une opération "inédite" de rapatriement d’au moins 250 Français vivant en Chine. Une fois rentrés, ils devront rester à l'isolement deux semaines sous surveillance médicale dans un "lieu d'accueil", afin d'empêcher tout risque de propagation du virus. Ces personnes seront rapatriés à bord d’avions spécialement affrétés et "seuls des citoyens sains ou asymptomatiques seront autorisés à voyager", a annoncé la Commission européenne.

Plus de cas que lors de l’épidémie de SRAS

En Chine, le dernier bilan officiel fait état de 5.974 cas avérés, près de 9.000 cas suspects et 132 décès. Ces chiffres hissent l’épidémie devant celle du SRAS de 2002-2003 en terme d’ampleur. Cet autre coronavirus avait infecté 5.327 personnes en Chine continentale et provoqué 349 décès dans le pays.

Suspension ou réduction des liaisons aériennes

Dans les airs, plusieurs compagnies coupent leurs liaisons avec la Chine. British Airways et Lion Air ont ainsi décidé de suspendre leurs vols vers la Chine. United Airlines et Cathay Pacific ont quant à elles réduit leurs nombres de vol.

Quatre cas en Allemagne dans la même entreprise

En Allemagne, où les premiers cas de transmission interhumaine sur le sol européen ont été enregistrés, trois nouvelles infections sont avérées. Tous sont des employés de l'entreprise dans laquelle travaille la première personne touchée.

Une quinzaine de pays touchés

Dans le monde, le bilan s’étend à huit cas dans la région autonome de Hong Kong, sept cas dans la région autonome de Macao, 14 cas en Thaïlande, sept cas à Taïwan, sept cas à Singapour, sept cas au Japon, cinq cas en Australie, quatre cas en Malaisie, quatre cas en Corée du Sud, deux cas au Vietnam, un cas au Cambodge, un cas au Népal, un cas au Sri Lanka, cinq cas au États-Unis, un cas au Canada, quatre cas en France, quatre cas en Allemagne et quatre cas aux Emirats arabes unis au sein d’une famille venant de Wuhan, constituant ainsi les premiers cas avérés au Moyen-Orient.