Soins oculaires : les délais de prise de rendez-vous ont diminué, selon le syndicat des ophtalmologistes de France

Il y a dix ans, on attendait quatre mois pour décrocher un rendez-vous chez un ophtalmologiste. Désormais, le délai est de 49 jours, soit un peu plus d'un mois et demi.

Article rédigé par
Solenne Le Hen - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En deux ans, les délais de rendez-vous chez l'ophtalmologiste ont baissé de presque 3 semaines pour une consultation non urgente. (LIONEL VADAM  / MAXPPP)

En deux ans, les délais pour prendre rendez-vous chez l'ophtalmologiste ont baissé de presque 3 semaines pour une consultation non urgente, et d'une semaine si lors de la prise de rendez-vous au téléphone vous pouvez lister vos symptômes. "On est passés de 68 jours de délai en moyenne à 49 jours pour les demandes non-urgentes", explique Thierry Bour, le président du syndicat des ophtalmologistes de France, "et pour les demandes de soins semi-urgentes, on est passé de 27 à 20 jours."

"Sur la prise de rendez-vous par Internet, on voit une évolution assez marquante puisqu'on est passés de 61 à 44 jours donc on gagne une semaine par rapport à la prise de rendez-vous par téléphone."

Thierry Bour

à franceinfo

Même les régions qui avaient les pires délais ont vu une amélioration considérable, "par exemple la Bretagne et la Normandie, de l'ordre de deux à trois mois". Il espère que "d'ici deux, trois ans", on retrouvera un accès fluide aux soins oculaires.

La présence des assistants permet de recevoir plus de patients

Certaines régions connaissent encore des délais de rendez-vous longs, comme l'Occitanie en particulier à Montpellier, ou la Normandie. Les délais s'allongent même en Corse et en Bourgogne-Franche-Comté. Mais dans l'ensemble, ils s'améliorent, et selon le syndicat des ophtalmologistes, c'est grâce à la présence d'assistants. Parce que les professionnels sont davantage aidés lors de leurs consultations par des assistants, ils peuvent donc recevoir plus de nouveaux patients. Enfin, ils sont désormais plus nombreux à exercer, notamment avec l'arrivée en France d'ophtalmologistes étrangers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.