Cet article date de plus de six ans.

Pollens : semaine à haut risque pour les allergiques

Les pollens de bouleau et de platane vont se partager la France en deux jusqu’à la fin de la semaine. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a placé plusieurs départements en risque élevé pour les personnes allergiques.  
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (JELENA JOVIC / 95990899)

Eternuements, toux, yeux qui piquent… la semaine commence mal pour les allergiques aux pollens de bouleau. Selon la carte de vigilance du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les pollens de bouleau vont envahir la moitié Nord du pays. Présents du Nord de la Garonne à l’Alsace, ils profiteront de chaque journée ensoleillée pour se disséminer. Les départements du Nord et du Pas-de-Calais et l’Ile-de-France sont placés en alerte rouge. La région Rhône-Alpes sera également en première ligne.

Les pollens de platane domineront quant à eux dans le Sud du pays, de l’Aquitaine jusqu’à la Côte d’Azur avec un risque particulièrement élevé dans les Pyrénées Orientales et dans l’Aude.

Les différents pollens présents dans l'air peuvent provoquer des réactions allergiques, comme des rhinites ou des conjonctivites, qui varient en fonction du type et de la concentration de pollen.

Pour limiter les symptômes allergiques, les allergologues rappellent qu'il faut éviter de se promener dans les bois en pleine période de pollinisation, fermer les fenêtres ou encore se laver les cheveux après une promenade.

En France, environ 30% de la population adulte et jusqu'à 20% des enfants seraient aujourd'hui allergiques à des pollens, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.