Maladies cardiovasculaires : un dépistage gratuit dans les pharmacies

Dans les Hauts-de-France, certaines pharmacies participent au dépistage des maladies cardiovasculaires grâce à des appareils mis à disposition par l'Agence régionale de santé.

FRANCE 2

Ce client vient en pharmacie pour s'assurer que son cœur est en bonne santé. Prise de tension, contrôle de la glycémie, calcul de l'indice de masse corporelle : désormais, certaines officines des Hauts-de-France peuvent pratiquer ces gestes, habituellement réservés aux médecins. Aude Imbenotte repère les indices de risque de maladies cardiovasculaires. "Ça permet de remettre dans le circuit médical des gens qui, soit n'ont pas le temps, soit ont des difficultés pour trouver un médecin", explique la pharmacienne.

Les Hauts-de-France particulièrement touchés

Plus de 700 officines des Hauts-de-France proposent ce dépistage gratuit, une priorité dans cette région particulièrement touchée par les maladies cardiaques. "On a un taux de mortalité qui est de + 45% par rapport à la moyenne nationale, et on sait que pour ces maladies il est nécessaire de les dépister le plus tôt possible", détaille Vincent van Bockstael, de l'Agence régionale de santé. Les pathologies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité en France. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pharmacienne devant une boîte de Levothyrox à Saint-Gaudens (Haute-Garonne), le 4 décembre 2017.
Une pharmacienne devant une boîte de Levothyrox à Saint-Gaudens (Haute-Garonne), le 4 décembre 2017. (AFP)