Maladie : une découverte suscite l'espoir de guérir de la progéria

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Maladie : une découverte suscite l'espoir de guérir de la progeria
France 3
Article rédigé par
E. Bach, A. Dupont, L. Harper, F. Fontaine - France 3
France Télévisions

La progéria, maladie génétique très rare, est à l'origine d'un vieillissement accéléré chez les enfants. Elle est, pour le moment, incurable. Toutefois, une découverte basée sur la thérapie génique suscite l'espoir d'en guérir un jour.

La progéria, maladie génétique très rare, est encore incurable. L'Américaine Adalia Rose, qui en souffre, est âgée de 13 ans, mais son corps, lui, en a plus de 80 ans. La maladie accélère le vieillissement de ses cellules. Sur les réseaux sociaux, des milliers d'abonnés suivent ses posts. Elle y partage ses passions et son quotidien avec sa famille. Dans le monde, 350 enfants souffrent de progéria, dont deux en France. 

Une véritable avancée

Une récente découverte suscite toutefois l'espoir. Des chercheurs américains sont parvenus à modifier le génome de cellules de souris malades. Grâce à la thérapie génique, ils ont prolongé la vie de ses animaux. Selon le professeur Nicolas Levy, l'un des chercheurs responsables de la découverte du gène de la progéria, il s'agit d'une véritable avancée. Mais il reste prudent quant à son application chez l'homme. "C'est une technologie qui doit progresser encore, qui n'a pas encore fait la preuve de son efficacité dans aucun traitement humain. Cette technologie va encore devoir être développée au moins pendant cinq à dix ans", précise le professeur de génétique médicale à Aix-Marseille Université (Bouches-du-Rhône). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.