Cet article date de plus de cinq ans.

Virus Zika : une découverte inquiétante

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Zika
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Chaque jour, le virus Zika prend un peu plus d'ampleur. Pour la première fois au Texas, une personne a été contaminée non pas par une piqûre de moustique, mais lors d'un rapport sexuel.

Ce sont des tests de laboratoire qui l'ont confirmé. Un voyageur contaminé, rentré aux Etats-Unis, a transmis le virus Zika à sa partenaire. "Le patient a été infecté par le virus après avoir eu des relations sexuelles avec une personne malade de retour d'un pays où le virus est présent", ont précisé les services de santé de Dallas, au Texas. Une découverte explosive alors que jusqu'ici, les autorités sanitaires assuraient que le virus n'était transmis que pas les piqûres de moustique.

"Urgence de santé publique" mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété que le virus constituait une "urgence de santé publique de portée internationale" : Asie, Afrique, Europe, mais c'est surtout en Amérique du Sud que la situation est hors de contrôle. Au Brésil, les autorités dénombrent au moins 400 cas de microcéphalie. Depuis 48 heures, elles déconseillent aux femmes enceintes de se rendre au JO cet été.

Le développement d'un traitement contre le Zika est devenu une priorité pour les pays touchés par le virus. Mardi 2 février, le laboratoire français Sanofi Pasteur s'est lancé à son tour dans la recherche d'un vaccin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Virus Zika

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.