La "malédiction" du Téléthon, de nouveau éclipsé par l'actualité

Le traditionnel rendez-vous caritatif en faveur de la recherche sur les maladies rares aura lieu vendredi et samedi, en pleine grève contre la réforme des retraites. Une nouvelle fois, le Téléthon est bousculé par les événements.

Le chanteur Pascal Obispo, parrain de la 32e édition, pose avec des pompiers lors du Téléthon, le 9 décembre 2018 à Paris.
Le chanteur Pascal Obispo, parrain de la 32e édition, pose avec des pompiers lors du Téléthon, le 9 décembre 2018 à Paris. (GILLES SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS)

On pourrait presque parler de "malédiction" du Téléthon. La 33e édition de l'événement caritatif, dont franceinfo est partenaire, a lieu les vendredi 6 et samedi 7 décembre. Le numéro à appeler pour les promesses de dons, le 36 37, est connu de tous, et pourtant de moins en moins de Français le composent pour donner de l'argent en faveur de la recherche sur les maladies rares.

La collecte finale s'était élevée en 2018 à 85,8 millions d'euros, contre plus de 89 millions d'euros lors de l'édition précédente. Et encore une fois, le Téléthon tombe en plein milieu du conflit social sur les retraites. La faute à pas de chance : c'est la quatrième année consécutive que le traditionnel rendez-vous caritatif est éclipsé, voire complètement court-circuité par une actualité d'envergure.

2018 : la mobilisation des "gilets jaunes"

L'an dernier, le Téléthon a lieu le vendredi 7 et le samedi 8 décembre, et une actualité écrase alors toutes les autres : le mouvement des "gilets jaunes". L'Arc de Triomphe a été dégradé une semaine plus tôt à Paris. Le plateau du Téléthon de France Télévisions, place de la Concorde, doit être démonté à la dernière minute

"Pour des raisons de sécurité, France Télévisions assurera les 30 heures du Téléthon en direct des studios de France Télévisions en région parisienne", explique le groupe audiovisuel. Des dizaines de manifestations pour récolter des fonds sont alors annulées partout en France.

2017 : le décès de Johnny 

On remonte le fil. En 2017, Johnny Hallyday meurt dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre, à l'âge de 74 ans, terrassé par un cancer du poumon contre lequel il se battait depuis de longs mois. Il meurt deux jours avant le Téléthon. Un hommage populaire a lieu le samedi 9 décembre, des centaines de personnalités s'y rassemblent. 

Pour saluer sa mémoire, France Télévisions bouleverse ses programmes avec de nombreuses émissions spéciales et documentaires consacrés au chanteur. La France regarde ailleurs : l'événement récolte trois millions d'euros de moins que l'année précédente.

2016 : le retrait de François Hollande

La fin de l'année 2016 est marquée par l'annonce surprise de François Hollande, président de la République en exercice, qu'il ne se représentera pas à l'élection présidentielle. C'est le 1er décembre. Éditions spéciales, réactions politiques... Le Téléthon est une nouvelle fois éclipsé.

Retour en 2019. Cette année, une grève contre les retraites, des transports et une partie de la France paralysés. Les organisateurs de ce grand marathon caritatif ont décidé d'annuler "la Marche des Maladies Rares", qui devait avoir lieu samedi 7 décembre à Paris, face aux difficultés pour les provinciaux pour rejoindre la capitale. Mais il n'y a "pas d'autres événements annulés à ce jour à notre connaissance", ajoute l'association. Le Téléthon commence mal. Cela devient une habitude, presque une fatalité.

La malédiction du Téléthon, par Solenne Le Hen
--'--
--'--