Cet article date de plus de six ans.

Un hiver particulièrement meurtrier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'hiver aurait fait 8 500 victimes, un chiffre particulièrement élevé. Explications avec France 3.

Depuis la mi-janvier, la grippe fait des ravages, à tel point que cet hiver est particulièrement meurtrier. Les personnes âgées sont les plus touchées. L'Institut national de veille sanitaire indique une forte hausse des décès par rapport à la moyenne habituelle. En effet, la mortalité hivernale a augmenté cette année de 19%, soit 8 500 décès estimés. Des décès qui ne sont pas tous liés à la grippe, mais selon l'Institut de veille sanitaire, celle-ci a tout de même joué un rôle important dans cet excès de mortalité.

Un vaccin inadapté

Outre la virulence du virus, on cite aussi l'engorgement du service des urgences et un vaccin inadapté. "Le virus a muté au printemps, après que nous ayons décidé de la constitution du vaccin, et donc le vaccin actuellement disponible ne protège pas bien contre le virus H3N2 qui circule", reconnaît un médecin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.