Savoie : la grippe sature l'hôpital de Chambéry

Plus de 12 000 personnes se sont présentées cette semaine pour cause de symptômes grippaux. L'épidémie aurait atteint son pic. Saturé, l'hôpital de Chambéry (Savoie) utilise un détecteur de virus fiable en dix minutes.

Voir la vidéo
France 3

Port du masque obligatoire et rythme intensif depuis une quinzaine de jours à l'hôpital de Chambéry (Savoie) à cause de la grippe. Dans les étages, les lits d'hospitalisation sont tous pris. Aux urgences, les patients s'accumulent, y compris dans les couloirs. L'activité a augmenté de plus de 50% par rapport à la normale. Conséquence : les temps d'attente et de prise en charge s'allongent.

Grippe virulente

Pourtant, depuis trois mois, un simple prélèvement nasal a permis à l'hôpital d'améliorer encore son diagnostic de la grippe, particulièrement sur les personnes fragiles et les nourrissons. Dix minutes de test au lieu de trente, grâce à une machine qui développe le virus. Chaque minute est bonne à prendre, mais le gain est surtout au niveau de l'orientation des malades.

"On n'a pas des chambres individuelles pour tous les patients. Et ce n’est pas possible de mettre un patient qui a la grippe avec un autre patient qui ne l'a pas, donc on doit être certain de notre diagnostic", explique le Dr Jérôme Grosjean, biologiste et virologue. Facteur aggravant cette année : la vaccination est peu efficace selon les autorités sanitaires. Les douze lits supplémentaires prévus cet hiver se révèlent insuffisants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un personnel médical aux urgences de l\'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017.
Illustration d'un personnel médical aux urgences de l'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017. (BORIS HORVAT / AFP)