Maison de retraite à Lyon : des familles dénoncent des négligences

Depuis le début de l'épidémie de grippe, c'est la première fois qu'on déplore autant de victimes. Au sein d'une maison de retraite à Lyon, 13 pensionnaires sont décédés en seulement quinze jours.

Treize morts en quinze jours, et une maison de retraite sous le choc. Officiellement en cause, la grippe qui a touché ici trois résidents sur quatre. Cet établissement lyonnais accueille des personnes extrêmement fragiles et malades. Dès le premier cas de grippe observé le 22 décembre dernier, l'établissement assure pourtant avoir pris toutes les mesures préconisées. 

Des familles dénoncent des négligences

Après avoir décru, l'épidémie a repris de plus belle, tuant treize pensionnaires dont la moyenne d'âge s'élève à 91 ans. La doyenne avait 102 ans. Six d'entre eux étaient vaccinés contre la grippe, deux avaient refusé de l'être. La direction de la maison de retraite met en cause la virulence du virus et des personnes particulièrement vulnérables, mais des familles dénoncent des négligences. "Le 25 décembre à 14h30, je suis rentrée dans l'établissement, à 14h30, il n'y avait déjà plus aucun masque, en sachant qu'il y avait déjà eu des décès, qu'il ya avait des affiches partout", indique une femme. Une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales va être menée pour connaître l'origine de cet événement que le ministère de la Santé qualifie d'exceptionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Treize résidents de la maison de retraite Korian Berthelot (Lyon) sont morts de la grippe, a annoncé le ministère de la Santé, samedi 7 janvier 2016.
Treize résidents de la maison de retraite Korian Berthelot (Lyon) sont morts de la grippe, a annoncé le ministère de la Santé, samedi 7 janvier 2016. (GOOGLE STREET VIEW)