Grippe : un hôpital sous tension

La grippe s'installe en France. Les hôpitaux sont plus que jamais en première ligne.

Cette vidéo n'est plus disponible

C'est un hôpital au bord de la saturation, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Un peu plus de 500 lits, tous occupés et un flux continu d'arriver aux urgences. Le chef des urgences a dû faire le compte, six personnes ont dû dormir dans le service la nuit précédente. Pour l'équipe infirmières, des journées de 12 heures, très remplies. Mathieu Radreau a pris son service à 7 heures ce matin.

Report des opérations non urgentes

Pour débloquer des lits et soulager le service, l'hôpital a reporté les opérations non urgentes. Sur l'ensemble du personnel, 30% seulement de vaccination, le vaccin n'est pas obligatoire. Adossé aux urgences, le SAMU connaît la même situation de tension. On appelle le 15, faute de généralistes en ville. 19h15, l’équipe de nuit prend le relais. Dans les box, une quinzaine de patients en attente. Le médecin qu'ils attendent est parti sur un accident de la circulation.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'épidémie de grippe entraîne un afflux de patients auquel les hôpitaux ont du mal à faire face.
L'épidémie de grippe entraîne un afflux de patients auquel les hôpitaux ont du mal à faire face. (BALFIN JEAN PIERRE / MAXPPP)