Morbihan : trois foyers de grippe aviaire faiblement pathogène confirmés par la préfecture

Le préfet a ordonné le confinement des canards dans trois élevages touchés par des foyers de grippe aviaire faiblement pathogène, rapporte lundi France Bleu Armorique.

Une usine d\'abattage de canards à Lauzach, près de Vannes dans le Morbihan.
Une usine d'abattage de canards à Lauzach, près de Vannes dans le Morbihan. (MAXPPP)

Trois foyers de grippe aviaire faiblement pathogène ont été confirmés, lundi 5 février, par la préfecture du Morbihan dans trois élevages de canards situés dans ce département à Arzal, Pluméliau et Sérent, rapporte France Bleu Armorique. L'ensemble des élevages représente 25 000 canards.

Le préfet a ordonné le confinement des volailles et la restriction des mouvements de ces animaux dans un rayon d'un kilomètre autour des trois exploitations concernées.

Aucun lien avec les foyers du Sud-Ouest

L'abattage des canards infectés, visant à éviter la circulation du virus et prévenir d'éventuelle mutation, est programmé. La Chambre d'agriculture et la Direction départementale des territoires de la mer suivent attentivement la situation des exploitations concernées.

Ce virus qui touche les oiseaux sauvages et domestiques est sans menace pour l'homme, rappelle la préfecture du Morbihan. Son identification n'a pas de caractère exceptionnel et sa circulation est connue. Aucun lien n'a été mis en évidence entre les foyers détectés dans le Morbihan et les souches hautement pathogènes qui ont entraîné des abattages massifs de volailles dans le Sud-Ouest en 2016 et 2017.