Cet article date de plus de cinq ans.

Abattage massif : la colère des éleveurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Abattage massif : la colère des éleveurs
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La colère des éleveurs après le coup d'envoi ce matin, jeudi 5 janvier, des abattages liés à la grippe aviaire. Près d'un million de volailles sont concernées, principalement des canards et des oies.

Des éleveurs inquiets et en colère, ce jeudi 5 janvier. Au pied de la préfecture du Gers, ils sont quelques dizaines. Pour eux, l'abattage préventif d'au moins 800 000 canards du sud-ouest, face au virus de la grippe aviaire, est un coup de massue. "Les entreprises aujourd'hui sont au bord de la faillite, et il va y avoir des drames humains, explique Lionel Candelon fondateur du mouvement Les canards en colère. L'année dernière, on y a échappé, mais cette fois-ci avec la deuxième crise coup sur coup, on va y passer."

150 communes concernées

Face au député du Gers venu rencontrer les représentants de la filière, échanges tendus. En effet, l'État promet une indemnisation, mais ne dit pas quand elle sera versée. Quatre départements, 150 communes sont concernées par les abattages. Selon le ministère de l'Agriculture, c'est la seule solution pour tenter de contenir l'épidémie du virus H5N8 qui frappe actuellement une centaine d'élevages. Un virus non transmissible à l'Homme, mais très agressif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.