La République démocratique du Congo annonce la fin sa dixième épidémie d'Ebola

Cette vague épidémique, déclarée en août 2018, a fait 2 277 morts, selon le ministre de la Santé, Eteni Longongo.

Un homme est vacciné contre le virus Ebola à Goma (République démocratique du Congo), le 22 novembre 2019.
Un homme est vacciné contre le virus Ebola à Goma (République démocratique du Congo), le 22 novembre 2019. (PAMELA TULIZO / AFP)

La République démocratique du Congo a annoncé, jeudi 25 juin, la fin de sa dixième épidémie d'Ebola. "Les virus ne s'arrêtent jamais", a constaté le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, en félicitant les autorités congolaises pour leur "victoire" sur la deuxième crise d'Ebola la plus grave de l'histoire.

Déclarée le 1er août 2018 dans l'est du pays, cette épidémie a fait 2 277 morts, a indiqué le ministre de la Santé, Eteni Longongo. Il s'agit selon lui de l'épidémie "la plus longue, la plus complexe, et la plus meurtrière" dans l'histoire de la RDCSeule l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en 2013-2016, avait fait plus de victimes (plus de 11 000 morts).

Le virus a principalement touché la province du Nord-Kivu, où des dizaines de groupes armés sont actifs, "causant une insécurité chronique". Les équipes anti-Ebola ont été directement exposées à la violence. Un médecin camerounais de l'OMS a été abattu en avril 2019 à Butembo, l'un des foyers de la maladie. Au total, l'ONU dénombre "onze morts parmi le personnel médical et les patients".

Un nouveau foyer dans l'ouest du pays

Pour la première fois, la vaccination a été massivement utilisée sur plus de 320 000 personnes. Les responsables sanitaires congolais et l'OMS espèrent que l'expérience va permettre de juguler rapidement le nouveau foyer infectieux d'Ebola, dans l'ouest du pays. Il s'est déclaré en mai dans la province de l'Equateur, sans lien épidémiologique avec la crise sanitaire qui s'achève. Au total 24 cas (21 confirmés et 3 probables) ont été enregistrés, avec 13 décès associés, d'après l'OMS.

Les autorités sanitaires congolaises luttent également contre l'épidémie de Covid-19, avec une augmentation des cas (6 411, dont 142 décès). En début d'année, l'OMS avait aussi alerté sur "la pire épidémie de rougeole au monde" actuellement en cours en RDC, avec plus de 6 000 morts. "Restons vigilants : le virus Ebola est toujours en Equateur, alors que la RDC lutte toujours contre le Covid-19, la rougeole et le choléra", a résumé l'ONG Médecins sans frontières (MSF).