Ebola : un premier cas découvert dans une zone urbaine de République démocratique du Congo

Cette découverte "est un développement préoccupant, mais nous avons maintenant de meilleurs outils que jamais pour combattre Ebola", selon l'Organisation mondiale de la santé.

Un bénévole internationale dans un centre de quarantaine qui accueille des malades atteints du virus Ebola, à Muma, en République démocratique du Congo, le 11 mai 2018.
Un bénévole internationale dans un centre de quarantaine qui accueille des malades atteints du virus Ebola, à Muma, en République démocratique du Congo, le 11 mai 2018. (JOHN WESSELS / AFP)

Jusqu'ici, les cas recensés étaient tous en zone rurale. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, jeudi 17 mai, la découverte d'un premier cas d'Ebola en zone urbaine en République démocratique du Congo (RDC). "Un nouveau cas (...) a été confirmé à Mbandaka, une ville de près de 1,2 million d'habitants dans le nord-ouest de la RDC", précise le communiqué de l'organisation onusienne.

Vendredi dernier, un responsable de l'OMS avait averti que si une ville de la taille de celle de Mbandaka était infectée, une "épidémie urbaine majeure" était à redouter. Cette découverte "est un développement préoccupant, confirme l'Organisation mondiale pour la santé. Mais nous avons maintenant de meilleurs outils que jamais pour combattre Ebola".

L'OMS a comptabilisé au total 44 cas – 3 cas confirmés, 20 probables et 21 suspects – depuis le début de l'épidémie dans le nord-ouest du pays, à la frontière avec le Congo-Brazzaville, le 8 mai. Jusqu'à présent, tous les cas confirmés d'Ebola avaient été signalés dans la région de Bikoro, très difficile d'accès, située au nord-est de Kinshasa.