Ebola repart à la hausse

En Guinée et au Sierra Leone, le nombre de nouvelles personnes contaminées par le virus Ebola a fortement augmenté, selon l'OMS. Une hausse qui met à mal l'espoir de régression de l'épidémie meurtrière, démarrée en décembre 2013.

(SYLVAIN CHERKAOUI / MSF)

Trente-cinq nouveaux cas ont été rapportés durant la semaine dernière en Guinée et au Sierra Leone, soit quatre fois plus que la semaine précédente. C'est "le plus fort total hebdomadaire de cas confirmés d'Ebola sur une période d'un mois", s'inquiète l'OMS dans son dernier bilan. La Guinée, où l'épidémie a débuté fin 2013, a été la plus durement touchée la semaine dernière, avec vingt-sept cas rapportés, contre sept la semaine précédente. Une augmentation constatée également en Sierra Leone, où le nombre de cas est passé de deux à huit.

La progression en Sierra Leone met fin à trois semaines consécutives de baisse des nouveaux cas enregistrés. Une mauvaise nouvelle pour l'OMS, car ce pays semblait s'orienter dans la même direction que le Liberia voisin, où l'épidémie s'est éteinte le 9 mai dernier.

Enfin, pour la première fois en cinq semaines un professionnel de santé, qui travaillait dans un centre de traitement près de Freetown (Sierra Leone), a été déclaré positif au virus. "Le 10 mai, 72 heures après son retour en Italie, le patient a présenté des symptômes" souligne l'OMS. Au total, le virus a infecté 26.933 personnes et fait 11.120 morts, dont 507 soignants.