Cet article date de plus de sept ans.

Ebola : l'homme soigné au Texas a transité par Bruxelles, affirme le Liberia

Hospitalisé aux Etats-Unis, il est le premier malade d'Ebola diagnostiqué hors du continent africain, et aux Etats-Unis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers en attente d'un vol, à l'aéroport de Bruxelles (Belgique), le 25 juin 2014.  (KRISTOF VAN ACCOM / BELGA MAG / AFP)

La personne soignée pour la fièvre Ebola au Texas (Etats-Unis) a transité par Bruxelles (Belgique) lors de son vol entre le Liberia et les Etats-Unis. C'est le ministre de l'Information libérien qui l'a annoncé, mercredi 1er octobre. 

Il s'agit du premier cas de cette fièvre hémorragique à être détecté aux Etats-Unis, a confirmé, mardi 30 septembre, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) au vu des résultats d'analyses.

Il n'a pas pu infecter les passagers de l'avion

Pour autant, pas de panique. Selon le directeur du CDC, le Dr Tom Frieden, il "n'y a aucun risque" que cette personne ait pu infecter des passagers à bord de l'avion qui l'amenait au Texas, puisqu'il n'avait alors aucun symptôme durant son voyage. Ils ne se sont manifestés que quatre jours après son arrivée aux Etats-Unis. 

Or, seuls les patients présentant des symptômes sont contagieux. De plus, le virus Ebola ne se transmet pas par voie aérienne, comme la grippe par exemple. Il ne peut être transmis qu'au contact direct de fluides contaminés, comme le sang ou la salive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.