Cet article date de plus de six ans.

Ebola en Espagne : trois personnes sous surveillance après la contamination d'une aide-soignante

Les proches et les collègues de cette femme contaminée par le virus sont placés sous surveillance, mais aucun nouveau cas n'est confirmé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un médecin marche devant l'hôpital Carlos III, à Madrid (Espagne), le 7 octobre 2014. (ANDREA COMAS / REUTERS)

Les autorités espagnoles sont sur le qui-vive. Trois nouvelles personnes ont été admises depuis lundi 6 octobre à l'hôpital qui accueille les personnes touchées par Ebola, à Madrid. Parmi elles, seul l'époux de l'aide-soignante contaminée présente un "haut risque" d'être infecté, précisent les autorités sanitaires. En plus de son mari, une infirmière et un ingénieur, qui n'ont pas été testés positifs, sont tout de même hospitalisés par précaution.

Les autorités médicales ont par ailleurs répertorié 22 personnes issues du milieu sanitaire qui ont été en contact avec l'aide-soignante touchée, et 30 personnes ayant participé à la prise en charge de l'avant-dernier patient victime d'Ebola en Espagne, arrivé le 22 septembre de Sierra Leone et décédé le 25.

L'aide-soignante de 40 ans, qui habite la ville d'Alcorcon, en banlieue de la capitale, n'a pas quitté la région de Madrid depuis sa contamination. "Son évolution est favorable", selon le docteur Arnalich, chef du service de médecine interne de l'hôpital Carlos III-La Paz.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.