Vidéo Noël : "C'est une soirée à risque, le repas est l'une des situations les plus à risque de transmissions du virus", alerte Karine Lacombe

Publié
Article rédigé par
Radio France

Pour l'infectiologue, les Français seront prudents pour ces fêtes en temps d'épidémie de Covid-19. "Les messages sont vraiment passés", estime-t-elle.

C'est un Noël particulier que les Français s'apprêtent à fêter en famille. Selon notre sondage, une grande majorité a l'intention de suivre les recommandations du gouvernement et fêteront le réveillon chez eux et à moins de six à table. Mais cela reste "une soirée à risque parce qu'on sait qu'on va rester longtemps à table et que le repas est l'une des situations les plus à risque à transmission du virus", alerte Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, jeudi 24 décembre sur franceinfo.

>> Vaccins, couvre-feu, Amazon… Comment les débats autour du Covid-19 risquent de faire tourner au vinaigre le repas de Noël (et comment éviter l’embûche)

Karine Lacombe estime quand même que les Français seront prudents : "Les messages sont vraiment passés. On l'a quand même vu de façon large ces derniers mois. Les Français ont été le plus observant possible de ce qu'ils pouvaient faire dans la situation actuelle.

"Je ne pense pas qu'il faille jeter la pierre à qui que ce soit. Les recommandations ont plutôt bien été suivies de façon globale. Je pense que ce soir, la majorité des gens va être raisonnable."

Karine Lacombe, infectiologue

franceinfo

En revanche, l'infectiologue craint pour la soirée du dernier jour de 2020 : "Ce qui va être plus compliqué, cela va être le 31 décembre." Même si "ce sont plutôt les jeunes qui fêtent le réveillon du Nouvel An", poursuit l'infectiologue, ils peuvent se contaminer "entre eux dans les jours suivants et peuvent rencontrer leurs parents, leurs grands-parents et transmettre l'infection. Je pense que cette période-là va être très compliquée, très sensible".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.