Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Discriminés, agressés, contraints de déménager... Une montée des violences envers les soignants dans le monde

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Un peu partout dans le monde, voilà ce que subissent les personnels soignants qui combattent le Covid-19.
VIDEO. Discriminés, agressés, contraints de déménager... Une montée des violences envers les soignants dans le monde Un peu partout dans le monde, voilà ce que subissent les personnels soignants qui combattent le Covid-19. (BRUT)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions

Un peu partout dans le monde, voilà ce que subissent les personnels soignants qui combattent le Covid-19.

Ils sont souvent applaudis… mais aussi discriminés ou agressés.

Des violences en hausse

À New York, l'agressivité des patients grandit dans les centres de soin d'urgence face à l'augmentation du nombre de personnes atteintes du Covid-19. "Ils entrent et ils sont hostiles envers les personnes à l'accueil, des gens ont saccagé nos couloirs, ils insultent, ils crachent, ils toussent au visage de mes employés s'ils n'ont pas ce qu'ils veulent. Nous avons dû accroitre la sécurité", témoigne le directeur médical associé de Northwell Health.

Invités à déménager

En France, des soignants dénoncent sur les réseaux sociaux les mots anonymes qu'ils trouvent dans leurs immeubles. "J'ai vu un mot affiché sur ma porte. C'était un de mes voisins, de manière anonyme qui me demandait, pour la santé de tout l'immeuble, que je quitte mon appartement", confie une infirmière. En Inde, ce sont les propriétaires qui ordonnent les médecins de quitter leur domicile. "Ils nous reconnaissent à nos blouses et à nos stéthoscopes", explique un étudiant en médecine. Il poursuit : "Beaucoup de docteurs sont maintenant à la rue sans savoir où aller." Une situation qui inquiète également le Premier ministre du pays Narendra Modi qui s'est exprimé sur le sujet lors d'une conférence de presse.  

Des vols des badges d'identification

Au Royaume-Uni, devant la recrudescence des agressions et des vols des badges d'identification, il est désormais conseillé aux infirmières du National Health System de ne plus porter leurs uniformes en dehors des hôpitaux et de cacher leurs badges. Les badges sont souvent utilisés pour obtenir de la nourriture ou des boissons offertes au personnel soignant, ou pour accéder aux supermarchés dans les plages horaires qui leur sont réservées.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.