VIDEO. Détresse étudiante : 3 questions importantes à leur poser

Jean-François Perez, psychologue à l'université d'Avignon répond à Brut.

BRUT

"Beaucoup de parents, beaucoup de sœurs, beaucoup de frères, cousines, cousins, connaissent quelqu'un qui vit à l'autre bout de la France. Et du coup, on aurait tendance à penser que si on n'a pas de nouvelles, cette personne va bien. Non. Pour s'en assurer, on décroche le téléphone, on fait un visio, on envoie un texto et on se met en lien", explique Jean-François Perez, psychologue à l'université d'Avignon. Voici trois questions qu'il suggère de poser à un étudiant.

Est-ce que tu dors bien ? 

"Il faut aller chercher deux choses : les difficultés à se réveiller et les insomnies", conseille Jean-François Perez. Concernant les difficultés à "sortir du lit", Jean-François Perez évoque notamment le fait de se lever à "une heure bien plus tardive que ce qui est socialement accepté". "En ce qui concerne les insomnies, c'est un réveil au milieu de la nuit. Ce n'est pas un micro-réveil, c'est un réveil où on va beaucoup réfléchir, on va ressasser", ajoute le psychologue.

Est-ce que tu manges bien ?

"Pour le côté hyperphagie, il y a deux versants : soit on mange beaucoup pour combler un vide, un manque, un manque affectif, un manque social, et là, du coup, on se situe du côté de la dépression. Soit, on mange beaucoup, et là on le sait, la nourriture est anxiolytique pour palier à des angoisses et d'ailleurs, ça arrive souvent le soir", explique Jean-François Perez.

As-tu envie de faire quelque chose ? 

"Ce qui est important de repérer, c'est le désir : est-ce que la personne prend autant de plaisir à faire des choses qui d'habitude lui plaisent ?", résume Jean-François Perez. Par exemple, ne plus aimer tel jeu vidéo, telle lecture, telle émission, cela peut être symptomatique d'un mal-être étudiant.

Enfin, Jean-François Perez explique l'importance du principe de la main tendue : "Je suis là pour toi et si jamais quelque chose ne va pas, tu peux m'en parler." Et ça c'est en fait la première chose que j'ai dite, et c'est le plus important. Il faut du lien social." 

VIDEO. Détresse étudiante : 3 questions importantes à leur poser
VIDEO. Détresse étudiante : 3 questions importantes à leur poser (BRUT)