Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Coronavirus : comment de faux gels hydroalcooliques se retrouvent sur le marché européen

Ce produit parfois difficile à trouver lors de la pandémie de coronavirus, l'Inde, "la plus grande pharmacie du monde", est capable de le fabriquer en masse. Mais pour empêcher l'exportation de gels qui n'ont d'hydroalcoolique que le nom, les autorités indiennes ont fort à faire... Extrait de "Complément d'enquête". 

Selon Europol, à la fin mars 2020, 4,4 millions de produits de contrefaçon liés au Covid-19 auraient été saisis dans 90 pays. Notamment des gels hydroalcooliques, difficiles à trouver au début de la pandémie. Ces gels, un pays est capable de les produire en masse – et dans des délais records. Il s'agit de l'Inde, la "plus grande pharmacie du monde".

Aussi les autorités indiennes sont-elles investies d'une nouvelle mission : faire la chasse au gel hydroalcoolique frelaté, pour éviter qu'il se répande en Europe ou aux Etats-Unis. Au sein du ministère de la Santé indien, des équipes appartenant au département "médicaments" sont chargées de vérifier les autorisations et les conditions de fabrication de certains produits. 

Pas de sas de décontamination... ni d'autorisation

Les journalistes de "Complément d'enquête" ont accompagné un inspecteur dans l'un de ses raids – le dixième depuis le début du confinement du pays, le 24 mars. Dans sa ligne de mire, une entreprise située à deux heures de route de New Delhi. 

Quand l'inspecteur débarque avec ses cinq collègues, il découvre des bassines non stérilisées, des cuves à même le sol. Pas de sas de décontamination – alors que c'est obligatoire dans ce type d'entreprise. Les ouvriers sont équipés de masques, mais ne portent ni gants ni surblouse.

Fausse certification "Communauté européenne"

Les patrons, deux frères, ont commencé à fabriquer du gel de façon opportuniste au début de l'épidémie, sans aucune autorisation. Sur internet, ils ont acheté pour 120 euros une fausse certification "Communauté européenne". Grâce à ce document, ils s'apprêtaient à exporter leur faux gel... peut-être en France. 

Les caisses de marchandise sont mises sous scellés. Elles contiennent 3 500 bidons, qui auraient pu rapporter 11 000 euros aux fabricants indélicats…

Extrait de "Les escrocs du Covid", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 14 mai 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Coronavirus : en Inde, les autorités font la chasse au gel hydroalcoolique frelaté 
Coronavirus : en Inde, les autorités font la chasse au gel hydroalcoolique frelaté  (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)