VIDEO. Confinement, létalité, vaccin… Les questions très simples sur le coronavirus

Le Pr. Philippe Juvin répond à Brut.

BRUT

1Ça marche vraiment le confinement ?

C'est sans équivoque : oui, le confinement produit des effets. Philippe Juvin évoque notamment la Chine : "Ils ont une diminution réelle du nombre de cas alors qu'ils étaient en situation épidémique extrêmement inquiétante."

2En France, ça va durer combien de temps ?

"Personne ne sait", explique Philippe Juvin. Si selon lui, 15 jours de confinement ne sont "pas suffisants", il estime que la durée devrait plutôt être de "un mois ou un mois et demi".

3Combien de temps le virus peut-il rester dans notre organisme ?

La période d'incubation et le moment où des symptômes vont apparaître varie de 2 à 13 jours. "Ça c'est la première partie de la maladie, vous ne savez pas que vous êtes malade, parce que le virus est dans votre organisme et commence à faire son petit travail de sape", développe Philippe Juvin. Puis, les symptômes peuvent durer jusqu'à 15 jours, allant d'une simple toux à des difficultés respiratoires plus graves mais "heureusement plus rares".

4Et sur un objet ?

"Le virus, il ne meurt pas tout de suite", observe Philippe Juvin. Toutefois, le médecin ne connaît pas sa durée de vie sur un objet mais préconise de bien se laver les mains.

5Le virus se déplace-t-il dans l'air ?

Philippe Juvin conseille de bien aérer les pièces de son logement et d'éviter d'être trop nombreux dans une même pièce.

6Combien de cas en France ?

Pour Philippe Juvin, les chiffres indiqués ne sont pas représentatifs. "C'est un chiffre purement indicatif mais qui est faux", assure le professeur. En effet, certains cas  existent mais n'ont pas été testés et ne sont donc pas recensés. De plus, il existe des cas asymptomatiques. 

7C'est quoi le taux de mortalité du coronavirus ?

"Entre 1 et 3 % mais ça ne veut pas dire grand-chose" : le nombre de cas officiel n'étant pas précisément connu et certifié, il est difficile de calculer le bon taux de mortalité.

8Les jeunes sont eux aussi touchés par le virus ?

"Il est vrai qu'il va y avoir des patients jeunes, de 20 ans, qui vont développer des formes graves de réanimation", regrette Philippe Juvin avant de préciser :  "Ça va rester la minorité quand même."

9Le beau temps va-t-il tuer le virus ?

"On ne sait pas répondre à la question parce qu'il y a des virus qui ont des saisonnalités inversées, par exemple le virus H1N1 qui est un virus dont on a beaucoup parlé il y a 10 ans, lui, il est apparu au printemps", relève le professeur.

10Le vaccin, c'est pour bientôt ?

"On l'aura d'ici 1 an", estime Philippe Juvin.

11Du coup, on fait quoi ?

Rester chez soi, limiter les interactions sociales, ne pas dormir avec une personne potentiellement malade, prendre des nouvelles de ses proches par téléphone sont autant de conseils donnés par Philippe Juvin. "Aidez-nous à ne pas désorganiser le système", dit-il. Aussi, pour les problèmes de santé mineurs, le médecin demande aux personnes concernées de ne pas se rendre aux urgences pour ne pas submerger les services : "Tout le sujet est là : il faut étaler la vague", conclut-il.

VIDEO. Confinement, létalité, vaccin… Les questions très simples sur le coronavirus
VIDEO. Confinement, létalité, vaccin… Les questions très simples sur le coronavirus (BRUT)