Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Avec le Covid-19, le plastique à usage unique revient en force

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Masques, gants, papier cellophane, flacons… En France, les fabricants d'emballages plastique indiquent une hausse de la demande de 20 à 30 %.
BRUT
Article rédigé par

Masques, gants, papier cellophane, flacons… En France, les fabricants d'emballages plastique indiquent une hausse de la demande de 20 à 30 %.

Masques, gants… les objets en plastique à usage unique revient en force. Et souvent, ils ne sont pas recyclables. Par exemple, les masques chirurgicaux mettent jusqu'à 450 ans à se décomposer. Ils s'ajoutent aux huit millions de tonnes de plastique déjà déversées dans les océans. 

Pour les ONG environnementales, l'utilisation généralisée d'équipements en plastique à usage unique est liée à la croyance que le plastique serait moins porteur du Covid-19. En effet, le Covid-19 peut rester plusieurs jours sur les surfaces plastiques même si son infectiosité évolue. C'est plus que le cuivre, le carton, l'aluminium…

Adoptée le 1er janvier 2020, une directive européenne interdit la vente de nombreux objets en plastique à usage unique. Mais un lobby défendant les intérêts de l'industrie du plastique a demandé à la Commission européenne d'assouplir cette directive. Une. demande qui a été rejetée par la Commission européenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.