Vidéo Vaccination : "On a été défaillant à tous les étages, on n'a toujours pas rattrapé notre retard", déplore Nicolas Bay

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'eurodéputé Rassemblement national juge que la France et l'Union européenne "ne peuvent pas se satisfaire de la situation". 

La campagne de vaccination s'accélère en France mais pour le député européen du Rassemblement national, Nicolas Bay, interrogé samedi 8 mai sur franceinfo, la stratégie vaccinale d'Emmanuel Macron démontre que l"'on a été défaillant à tous les étages. On est en train de combler notre retard".

>>> Covid-19 : suivez notre direct 

Nicolas Bay s'insurge contre la situation vaccinale qu'il juge insatisfaisante. "On est à 17 millions de vaccinés en France, au Royaume-Uni, ils en sont à plus de 40 millions. La plupart de nos voisins européens ont mis en place des dispositifs de confinement beaucoup plus fins, avec une vraie territorialisation", contrairement à ce qui a été mis en place en France. "On ne peut pas se satisfaire d'être totalement défaillant et d'être très en retard sur la vaccination, avec des conséquences économiques qui seront lourdes", insiste Nicolas Bay.

Le député européen déplore également l'incapacité des laboratoires français à participer à la conception des vaccins. "La France est le seul pays du Conseil de sécurité de l'ONU à ne pas avoir produit son propre vaccin. Ce qu'a fait Donald Trump aux Etats-Unis, d'injecter massivement de l'argent public pour générer le plus rapidement possible un ou plusieurs vaccins, c'est un acte de souveraineté et d'efficacité. Emmanuel Macron et le gouvernement français ont été incapables de le faire", constate-t-il.

Favorable à la levée en partie des brevets des vaccins, Nicolas Bay tacle le chef de l'Etat qui a souligné que l'Europe était déjà la plus généreuse en termes d'exportation des vaccins que les Etats-Unis. "Mais Emmanuel Macron, il est président de la France ou président du monde ? Il est chargé de la sécurité sanitaire de la France ou de la sécurité sanitaire du monde entier ?" s'interroge Nicolas Bay.

"Que les Etats-Unis, que le Royaume-Uni s'occupent de fournir des vaccins d'abord à leur population, c'est parfaitement normal. Ça veut dire simplement que quand on est gouvernant d'un pays on s'occupe d'abord de son pays."

Nicolas Bay

à franceinfo

"Emmanuel Macron essaye de justifier en réalité, par ses propos, le fait que la France, une fois de plus, était totalement défaillante sur la vaccination mondiale. Il faudrait peut-être arrêter d'être généreux avec le monde entier, être capable d'être fort chez nous, ce qui nous permettra d'être plus efficaces, y compris dans les aides et les soutiens humanitaires", conclut Nicolas Bay.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.