Vidéo Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : Alexis Corbière "agacé" par les "attaques injustes" contre les soignants

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le gouvernement prépare un texte de loi pour rendre obligatoire la vaccination des soignants contre le Covid-19.

"L'obligation de la vaccination, ce n'est pas la meilleure méthode", a déclaré Alexis Corbière, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, vendredi 2 juillet sur franceinfo. Il s'est dit "agacé" que les soignants soient "la cible d'attaques" qu'il "considère comme injustes" alors que le gouvernement prépare un projet de loi permettant de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les soignants.

Alexis Corbière a écarté l'idée d'une obligation de vaccin pour les soignants, car leur niveau de vaccination est "tout à fait normal". Il s'appuie pour cela sur les chiffres officiels concernant les premières doses : "57% des personnels des Ehpad seraient d'ores et déjà vaccinés et 64% des personnels de santé le seraient." Selon lui, "ce que disent les organisations de syndicats des personnels de santé, c'est que ce sont des chiffres de la médecine du travail, ces chiffres ne prennent pas en compte toutes les vaccinations individuelles qu'ont fait ces personnels soignants".

"Il faut convaincre", avec "une pédagogie de la vaccination"

Par conséquent, il ne "comprend pas pour quelles raisons il y a une espèce de petite musique qui vise à montrer du doigt" les soignants, "comme si, en quelque sorte, c'étaient des têtes folles qui n'étaient pas responsables". Pour développer encore la vaccination chez les soignants, "il faut convaincre, c'est d'abord par une pédagogie de la vaccination", poursuit le député LFI avant de demander qu'on en "discute avec les professionnels."

"On peut les consulter, voir quel est éventuellement l'élément de résistance. Je vois que M. Castex prévoit une discussion avec les parlementaires. Moi, je suis pour en discuter avec les professionnels d'abord."

Alexis corbière, député La France insoumise

sur franceinfo

Pour améliorer la couverture vaccinale dans l'ensemble de la population, le député LFI a proposé d'installer "des centres de vaccination au pied des immeubles" voire même "au pied des établissements scolaires" à la rentrée. Il a estimé qu'il faut "aller vers les populations", dans une "logique de développer les moyens, créer les moyens d'un service public de vaccination et de conviction, et pas seulement d'engueuler tout le monde".

Interrogé sur l'idée d'un déremboursement des tests "de confort", Alexis Corbière a rejeté ce terme. Si les tests ne sont plus gratuits, "les plus favorisés continueront à faire leur petit test PCR. Par contre, les milieux populaires n'en feront plus du tout. Je ne sais pas ce que l'on aura gagné", affirme-t-il. "Un porte-parole du gouvernement ne devrait pas dire ça", dit-il en visant Gabriel Attal. Ce dernier avait indiqué lundi sur franceinfo que cette question du déremboursement "se posera autour de la rentrée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.