Vidéo Vaccination : "L'immense majorité" des soignants de l'AP-HP a reçu au moins une première dose, selon Martin Hirsch

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Selon le directeur général de l'AP-HP, seulement "entre 1 ou 2% de personnes", à l'AP-HP "ne se sont pas du tout fait vacciner", mais le seront "peut-être" dans les prochaines 48 heures.

"L'immense majorité" des soignants de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, a assuré Martin Hirsch, le directeur général de la structure, lundi 13 septembre sur franceinfo. À compter de mercredi, tous les salariés des hôpitaux et des Ehpad de France pourront être suspendus, sans rémunération, dans le cas contraire.

"Quand on regarde l'AP-HP, le 12 juillet, qui est la date de l'annonce [par Emmanuel Macron de l'obligation vaccinale, notamment pour les soignants], on dénombrait à peu près 70% de nos équipes, toutes professions confondues, qui avaient fait au moins une première dose", a rappelé Martin Hirsch.

"On a quelques cas très particuliers"

"Aujourd'hui, on est au-dessus de 95%", a-t-il souligné. Selon lui, "on sait qu'on a entre 1 ou 2% de personnes [à l'AP-HP] qui ne sont pas du tout fait vacciner". "Elles le seront peut-être dans les 48 heures", a-t-il avancé.

Quant aux personnels de l'AP-HP qui ont démissionné, pour contester l'obligation vaccinale, il y en "quelques-uns", selon son directeur général. "On a quelques cas très particuliers", a-t-il poursuivi, citant le cas "d'un médecin du travail". "Il y a visiblement quelques personnes, qu'elles soient soignantes ou non-soignantes, qui font de cette vaccination un cas de principe", a-t-il regretté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.