Vidéo Vaccin anti-Covid : une 3e dose pour les 65 ans et plus va permettre "de protéger les plus vulnérables aux maladies respiratoires"

Publié
Article rédigé par
Radio France

La Haute autorité de santé doit se prononcer mardi sur la question.

Cibler les plus de 65 ans pour une troisième dose de vaccin anti-Covid, au lieu des plus de 80 ans comme initialement évoqué par Emmanuel Macron, a pour "ambition de protéger les plus vulnérables aux maladies respiratoires", notamment "à la grippe", explique mardi 24 août sur franceinfo l'infectiologue et référent Covid-19 à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches Benjamin Davido. La Haute autorité de santé doit se prononcer mardi sur cette 3e dose, qui serait administrée à partir de début septembre.

>> Un nouveau vaccin contre le Covid-19. Suivez notre direct sur la pandémie.

franceinfo : Pourquoi cibler finalement les plus de 65 ans au lieu des plus de 80 ans pour cette troisième dose de vaccin ?

Benjamin Davido : D'abord, il y a une sénescence des anticorps. Autant un faible taux d'anticorps est protecteur des formes graves, mais plus votre taux d'anticorps baisse et plus vous avez de chance de pouvoir être porteur du virus, y compris quand vous êtes vacciné. Donc, l'ambition, c'est de protéger les gens qui sont les plus vulnérables aux maladies respiratoires et notamment à la grippe. Et c'est cette même tranche d'âge, chaque année, qui est incitée à recevoir le vaccin contre la grippe.

Peut-on recevoir le vaccin contre le Covid-19 et celui contre la grippe en même temps ?

Initialement, avec la vaccination à ARN messager, on déconseillait d'autres vaccins en même temps surtout pour des raisons d'effets indésirables. En réalité, c'est une contre-indication très théorique.

"Le laboratoire américain Novavax devrait sortir d'ici l'automne un vaccin combiné avec le Covid-19 et la grippe, avec une seule dose pour les deux."

Benjamin Davido, infectiologue

à franceinfo

C'est probablement quelque chose qui arrivera, je l'espère, dès cet hiver, où les plus de 65 ans pourront se vacciner à l'hiver pour les maladies respiratoires grâce à une seule injection.

Est-ce qu'il faut se préparer à se faire vacciner chaque année contre le Covid-19 ?

C'est très probable. D'autant que sur la vaccination à ARN messager, on est tributaire de notre succès comme on a fait un vaccin très vite, c’est-à-dire qu'on n'a malheureusement pas assez de recul sur son efficacité dans le temps.

Une période de six mois a été fixée entre la deuxième et la troisième dose de vaccin. C'est le délai à partir duquel la protection commence à faiblir ?

En réalité, c'est 8 mois, la période où les courbes commencent à descendre et où on est moins bien protégé. Mais un taux faible d'anticorps suffit pour vous protéger des formes graves, et c'est la bonne nouvelle. Les vaccins restent efficaces à plus de 90% contre les hospitalisations des formes sévères et donc évitent les vagues, c’est-à-dire les patients à l'hôpital.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.