Vidéo Covid-19 : le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale rassure les personnes vaccinées avec AstraZeneca

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
Radio France

Selon Alain Fischer, invité sur France Inter ce mardi, "le nombre d'événements dont on parle", des cas de tromboses suspectés d'être potentiellement liés au vaccin AstraZeneca, est "très faible".

Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid, a voulu rassurer les personnes vaccinées avec AstraZeneca, ce mardi sur France Inter. "L'intervalle entre la première et la deuxième injection est de 12 semaines", rappelle-t-il, "les deuxièmes injections ne seront pas administrées avant deux mois, donc d'ici là, on saura ce qu'il en est". Il n'y "pas d'inquiétude sur ce point", estime-t-il.

La vaccination avec AstraZeneca est temporairement interrompue en France à cause de suspicions de lien entre le vaccin et des cas de tromboses, la formation de caillots sanguins, chez plusieurs patients vaccinés. "Les événements observés l'ont tous été dans les 10 jours qui ont suivi la vaccination", observe Alain Fischer.

Pour ceux qui ont été vaccinés très récemment, il recommande "simplement d'être attentifs et de contacter leur médecin s'il se passe quelque chose d'anormal", mais selon lui, "le nombre d'événements dont on parle est très faible". C'est leur "caractère atypique qui justifie cette attention particulière", affirme le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.