Vaccins contre le coronavirus : vont-ils être déconseillés en cas d’allergies sévères ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccins : vont-ils être déconseillés en cas d’allergies sévères ?
France 3
Article rédigé par
D.Mascret - France 3
France Télévisions

Au lendemain de la campagne de vaccination très médiatique au Royaune-Uni, les autorités britanniques lancent un message de vigilance après deux cas graves d’allergies. Damien Mascret, journaliste France Télévisions et médecin, décrypte la situation sur le plateau du 19/20, mercredi 9 décembre. 

Au lendemain du lancement de la campagne de vaccination contre le coronavius au Royaume-Uni, "deux professionnels de santé […] ont fait des réactions allergiques sévères", explique Damien Mascret, journaliste France Télévisions et médecin sur le plateau du 19/20, mercredi 9 décembre. En règle générale, les symptômes pour ce type d’allergies sont des difficultés à respirer, un gonflement du visage et/ou de la langue, de l’urticaire ou encore une chute de tension. "Les autorités britanniques vont analyser ça en détail parce que ce n’est pas complètement une surprise, on sait que des réactions allergiques sévères peuvent se produire, c’est d’ailleurs pour ça que votre médecin, quand il vous fait un vaccin ou une injection, vous garde quelques minutes", ajoute-t-il. 

Décision de l’Europe à la fin du mois 

La question est aujourd’hui de savoir "jusqu’où il faut étendre les précautions". Pour l’instant, les autorités britanniques indiquent que "toutes les personnes qui avaient déjà fait une réaction allergique sévère, que ce soit au vaccin, à l’alimentation ou autre, […] ne doivent pas se faire vacciner", précise Damien Mascret. Reste à connaître la position de l’Europe, qui se prononcera "à la fin du mois". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.