Vaccination contre le Covid-19 : après les généralistes, les pharmaciens

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
vaccination doc, pharmacien et veto
France 2
Article rédigé par
J. Poirier - France 2
France Télévisions

L’objectif ambitieux de la campagne de vaccination contre le Covid-19 est de 20 millions de primo-injections d’ici à la mi-mai. Le gouvernement compte sur les généralistes, les pharmaciens et peut-être même sur les vétérinaires.

Rupture de vaccins chez les généralistes. La Direction générale de la santé a annoncé que la semaine du 8 mars, les commandes de doses de vaccin contre le Covid-19 "ne seront ouvertes que pour les besoins propres des officines, il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins". Résultat : des rendez-vous de vaccination annulés. Pour Stéphane Pépé, généraliste à Dijon (Côte-d’Or), ce sont 30 patients qui ne pourront pas être vaccinés.

Les vétérinaires mobilisés ?

De leur côté, les pharmaciens se préparent. A partir du 15 mars, ils seront autorisés à vacciner les personnes ayant plus de 50 ans et présentant une comorbidité. Les centres de vaccination et les médecins du travail poursuivent les injections. Quant aux vétérinaires, ils sont 4 600 inscrits à la réserve sanitaire. Un député LREM a proposé leur participation à la campagne de vaccination, comme cela se fait déjà au Québec, aux Etats-Unis et en Argentine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.