Vaccination anti-Covid-19 : quels bénéfices à vacciner les plus jeunes ?

Publié Mis à jour
Vaccination anti-Covid-19 : quels bénéfices à vacciner les plus jeunes ?
Article rédigé par
J.Benzima, A.Gouty, P.Limpens - France 2
France Télévisions

Les laboratoires Pfizer et Moderna ont lancé une étude sur l'efficacité de leurs vaccins ARN sur les enfants âgés de 2 à 12 ans. Plusieurs scientifiques à travers le monde soulignent leur rôle probable dans la campagne de vaccination. Pour quelles raisons ?

Les enfants vont-ils rejoindre les adultes dans la campagne de vaccination contre le Covid-19 ? Si l'on sait qu'ils sont moins transmetteurs avant 10 ans, ils peuvent s'avérer être un maillon nécessaire à qui il ne faut pas laisser d'espace de circulation. "Ça peut être un choix important. Pourquoi ? Si on laisse le virus circuler dans une population large, il va continuer à évoluer (...) ces mutations peuvent rendre le vaccin non-efficace", explique Jean-Daniel Lelièvre, chef du service des maladies infectieuses de l'Hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne).

Beaucoup de bénéfices, des risques encore inconnus

Les parents sont partagés. Efficacité ? Risques sur le long terme ? Pfizer a testé son vaccin sur 2 000 patients entre 12 et 15 ans et annonce 100% d'efficacité. Le Canada vient d'autoriser la vaccination sur cette tranche d'âge, et les États-Unis pourraient annoncer la même chose prochainement. Deux études sont en cours, sur les 5-12 ans pour Pfizer, et pour les nourrissons de 6 mois aux enfants de 11 ans pour Moderna. Le dosage serait différent, donc les effets secondaires et la balance bénéfices/risques aussi. Ces résultats sont attendus pour les prochains mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.