Vaccin contre le Covid-19 : une campagne qui pèse lourd sur le budget des petites communes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin contre le Covid-19 : une campagne qui pèse lourd sur les budgets des petites communes
FRANCE 3
Article rédigé par
France 3 Alsace, S. Gaudry, N. Ly, A. Ahmed - France 3
France Télévisions

La crise sanitaire a un coût immédiat pour les communes. Depuis mi-janvier, elles sont sur le front, avec le déploiement de centres de dépistage et de centres de vaccination contre le Covid-19. Certaines sont aujourd'hui en difficulté financière et se demandent même si elles vont pouvoir continuer d'assurer la campagne de vaccination.

Dès l'annonce du lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19, Colmar (Haut-Rhin) a pris les devants et a loué une salle du Parc des expositions de la ville pour lancer une vaccination à grande échelle. Le coût pour la commune, qui met chaque jour à disposition une quinzaine d'agents, s'élève à 100 000 euros mensuels. Cette dépense n'inquiète pas Eric Straumann, le maire de Colmar, confiant dans la volonté de l'État de rembourser au moins une partie de ses frais.

Certaines communes envisagent de fermer leurs centres de vaccination

Mais l'Alsace compte une quarantaine de centres de vaccination. Dans les petites communes, l'ardoise de l'État commence à peser lourd sur les budgets. Ainsi, Ribeauvillé dépense 20 000 euros par mois pour vacciner 700 personnes par semaine. L'absence de grille de remboursement inquiète le maire, Jean-Louis Christ. "Dans les visioconférences qui sont en place, avec l'ARS, la préfecture et les communes qui ont mis en place les centres de vaccination, jamais l'ARS n'a fait de propositions (...). On aurait au moins pu nous faire des propositions de défraiement", déplore-t-il. L'État a tout de même mis à disposition des Agences régionales de santé un fonds de 60 millions d'euros pour financer les centres. Mais certaines communes envisagent déjà de fermer les leurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.