Vaccin contre le Covid-19 : les maires montent au créneau

Plusieurs maires s’interrogent sur le nombre de doses livrées, qui s’avèrent insuffisantes. Anne Hidalgo, maire de Paris, estime qu’il faudra à ce rythme 34 semaines pour vacciner les plus de 75 ans dans la capitale. 

France 2

En temps normal, les agents municipaux de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) reçoivent 400 appels par jour. Vendredi 15 janvier, ils ont dû en gérer plus de 22 000. À trois jours de l'ouverture du premier centre de vaccination de la ville, les agendas sont déjà plein à craquer et il faut attendre le mois de mars pour espérer un rendez-vous. En effet, la ville recevra la semaine prochaine trois fois moins de doses que prévu par l’Etat. Le maire de la commune, Jean-Christophe Fromantin, s’agace : "On nous avait dit qu’un centre de vaccination devait être configuré pour au minium 1 300 vaccinations par semaine, or hier on nous a appris que finalement ce n’est pas 1 300, ce ne serait que 420 doses pour la semaine prochaine". 

Anne Hidalgo demande une "montée en charge" 

Anne Hidalgo, en visite vendredi 15 janvier dans un centre de vaccination, alerte. "Si on restait sur un rythme de 10 000 doses par semaine, il faudrait environ huit mois pour arriver à vacciner uniquement les plus de 75 ans", commente la maire de Paris, demandant une "montée en charge". Contacté par France Télévisions, le ministère de la Santé réfute tout retard et a rappelé la règle en vigueur, à savoir que les centres de vaccination sont livrés "au fur et à mesure", au "prorata de la population de chaque commune". 

Le JT
Les autres sujets du JT
La maire de Paris, Anne Hidalgo, lors d\'une cérémonie en hommage à Maurice Genevoix, au Panthéon, le 11 novembre 2020.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, lors d'une cérémonie en hommage à Maurice Genevoix, au Panthéon, le 11 novembre 2020. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)