Vaccin contre le Covid-19 : le conflit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni se poursuit

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccins contre le Covid-19 : le conflit entre l’UE et le Royaume-Uni se poursuit
France 2
Article rédigé par
M. Boisseau, L. Soudre - France 2
France Télévisions

Le conflit ouvert entre l’Union européenne et le Royaume-Uni à propos du vaccin contre le Covid-19 continue de faire couler beaucoup d'encre, dimanche 31 janvier. Les Européens accusent le laboratoire AstraZeneca de favoriser les Britanniques.

C’est un conflit qui dure depuis maintenant plusieurs jours. L’Union européenne accuse le laboratoire britannico-suédois AstraZeneca de favoriser son pays, à savoir le Royaume-Uni. Ce dernier vaccine 500 000 personnes contre le Covid-19 par jour. L’Union européenne réclame de recevoir les doses commandées venant des usines de Keele et Oxford, car les usines qui fournissent les Européens, aux Pays-Bas et en Belgique, connaissent des problèmes techniques.

Des soupçons de favoritisme ?

AstraZeneca fournit 100 millions de doses au Royaume-Uni, contre 40 millions pour Pfizer-BioNTech. Face à ce qu’elle juge être un grave problème, l’Union européenne a lancé une enquête. "C’est un problème si c’est du favoritisme, mais ce sont des accusations graves, il faut les étayer", répond Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes. Le Royaume-Uni revendique plus de doses que les cinq pays de l'Union ayant le plus vacciné : l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la France et la Pologne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.