Vaccin AstraZeneca suspendu : des patients dans l’angoisse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin AstraZeneca suspendu : des patients dans l’angoisse
France 2
Article rédigé par
C.Colnet, A.Domy, M.Mouamma, F.Mazou, J.Vlasseman - France 2
France Télévisions

Certains patients qui ont déjà reçu le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, suspendu par précaution lundi 15 mars, sont inquiets. Les pharmaciens qui s’apprêtaient à vacciner nagent également dans l’inconnu. 

La suspension du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 a plongé Elisabeth Desmeuzes, retraitée et habitante de La Grande-Motte (Hérault), dans l’angoisse. Elle a déjà reçu une première dose de ce vaccin, dont l’utilisation a été stoppée nette, lundi 15 mars, après des suspicions d’effets secondaires graves, comme des caillots sanguins. “J’ai quand même été très surprise et un peu inquiète sur la deuxième injection”, témoigne-t-elle. Si ce vaccin arrête définitivement d'être administré, comment va-t-elle poursuivre sa vaccination ? Faudra-t-il tout recommencer ? L’incertitude est totale. 

Les pharmaciens découragés

Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, les Français qui ont déjà été vaccinés ne sont pas en danger et n’ont aucune démarche à effectuer en attendant l’avis de l’Agence européenne des médicaments. Mais cette annonce semble décourager les potentiels candidats au vaccin. Dans une pharmacie du Pas-de-Calais, les dix doses d’AstraZeneca devaient être administrées mardi 16 mars. La pharmacienne tente de rassurer mais la motivation n'est plus là. La vaccination pourra-t-elle reprendre ? Les doses peuvent être conservées pendant six mois dans les réfrigérateurs des officines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.