Vaccin AstraZeneca : l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie annoncent la reprise de la vaccination

Comme la France, plusieurs pays européens ont annoncé la reprise prochaine de la vaccination avec AstraZeneca, quelques heures après le nouveau feu vert de l'Agence européenne du médicament.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un Allemand se fait vacciner avec AstraZeneca, le 15 mars 2021 à Dippoldiswalde (Saxe, Allemagne). (SEBASTIAN KAHNERT / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

La pause est terminée. Comme la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie ont annoncé, jeudi 18 mars, la reprise de la vaccination contre le Covid-19 avec le produit AstraZeneca sur leur territoire, quelques heures après le nouveau feu vert du régulateur européen. Pour l'Agence européenne des médicaments, ce vaccin est "sûr et efficace".

Outre-Rhin, la vaccination reprendra vendredi. "Notre objectif, et c'est l'objectif commun du gouvernement et des 16 Länder, est de reprendre dans le courant de la journée de vendredi les vaccinations avec AstraZeneca", a déclaré à la presse le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, désireux de rétablir la "confiance" dans ce vaccin, dont l'usage avait été suspendu lundi.

Reprise mercredi prochain en Espagne

De l'autre côté des Alpes, la reprise est également prévue vendredi. "Le gouvernement italien accueille avec satisfaction les déclarations de l'EMA. L'administration du vaccin AstraZeneca reprendra dès demain", a déclaré le président du Conseil, Mario Draghi dans un communiqué. "La priorité du gouvernement reste de réaliser le plus grand nombre de vaccinations dans les délais les plus brefs", a-t-il ajouté.

Au sud des Pyrénées, la reprise est prévue mercredi prochain. "Nous reprenons la vaccination avec AstraZeneca la semaine qui vient, à savoir mercredi", a déclaré la ministre espagnole de la Santé, Carolina Darias, quatre jours après sa suspension préventive, expliquant que les autorités devaient à présent décider des "groupes qui recevront ce vaccin".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.