"Pass sanitaire" : "C'est un peu n'importe quoi", dénonce Jean-Christophe Lagarde, qui plaide pour le "passeport vaccinal"

Le président de l'UDI dénonce l'idée proposée par Emmanuel Macron d'installer un "pass sanitaire". Il juge que ce serait juste une "application anti-Covid un peu améliorée". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les rues de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 28 novembre 2020 (CLEMENTZ MICHEL / MAXPPP)

"Ce qu'on nous propose, c'est un peu n'importe quoi !" dénonce Jean-Christophe Lagarde, président de l'Union des démocrates et indépendants et député de Seine-Saint-Denis, vendredi 26 février sur franceinfo, alors qu'Emmanuel Macron évoque la mise en place d'un "pass sanitaire" pour rouvrir les bars, les restaurants et les lieux culturels. Il prendrait la forme d'une application à scanner à l'entrée pour mieux traçer les cas contacts. Mais l'accès aux établissements ne serait pas conditionné à la vaccination contre le Covid-19. "Ce qu'il nous propose en réalité c'est une nouvelle application anti-Covid un peu améliorée, juge-t-il. Je rappelle qu'il n'y a que 13 millions de Français qui ont téléchargé cette application, c'est-à-dire très peu de Français".

Il ne comprend pas l'utilité du "pass sanitaire" si le "passeport vaccinal" est généralisé dans l'Union européenne. "Si je comprends bien : si vous êtes vacciné, vous aurez un passeport vaccinal pour aller librement en vacances en Grèce, en Italie, au Portugal etc. Faire ce que vous voulez, mais vous ne pouvez pas aller au restau, à la salle de sport, à un concert ? Vous êtes la même personne avec le même vaccin ! Ça n'a aucun sens.", insiste Jean-Christophe Lagarde. D'après lui, cela "revient à dire : 'Que vous soyez vaccinés ou pas, ça ne fait pas de différence'".

"Si vous avez eu le vaccin, pas besoin de test PCR !"

Le patron de l'UDI ne veut pas pour autant tout conditionner à la vaccination : "Moi, je ne suis pas obtus. Je dis simplement qu'évidemment, les gens qui ne sont pas encore vaccinés doivent avoir des droits. On peut leur demander d'avoir un test. C'est le cas aujourd'hui si vous prenez l'avion pour aller aux Antilles, en Corse, etc. On vous demande d'avoir un test PCR, mais si vous avez eu le vaccin, vous n'avez pas besoin de test PCR !"

"Une fois de plus, comme cela a été le cas pour les masques, comme c'est le cas pour les vaccins, on est tout le temps en retard d'un train"

Jean-Christophe Lagarde

franceinfo

Il faut, d'après lui, que la vaccination permette de faciliter la vie de ceux qui ont décidé de la recevoir. "On ne va quand même pas emmerder les gens qui se sont fait vacciner parce qu'il y a des gens qui ne veulent pas se faire vacciner, il faut arrêter, dit-il. Les gens qui se sont fait vacciner ont pris cette responsabilité. Ceux qui ne se sont pas fait vacciner ont pris la même responsabilité", conclut le député.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.