Lutte contre le coronavirus : à Monts, une usine aide à produire le vaccin

Une équipe du 19/20 s'est rendu en Indre-et-Loire et a eu accès à l'un des sites où sera produit en grande quantité le vaccin anti-Covid du laboratoire américain Moderna à partir de janvier prochain. Le sous-traitant pharmaceutique Recipharm, se prépare déjà à relever ce défi historique. 

France 3

Le laboratoire américain Moderna a choisi une usine de Monts (Indre-et-Loire) pour conditionner son vaccin contre le Covid-19. "Ça va être notre premier vaccin mais nous sommes habitués à faire du remplissage en flacon. C'est notre métier et notre expertise", assure Claire Gama, responsable commerciale de Recipharm. Ce sous-traitant pharmaceutique devrait produire, avec une autre usine en Espagne, tous les vaccins pour la zone européenne et l'international, Etats-Unis mis à part.

Un protocole de conservation exigeant

Le produit est reçu en poches congelées. Il sera versé dans des cuves. "Puis on procédera à l'ajout d'une solution avec des excipients. On diluera le tout", précise Claire Gama. Le vaccin se conservera à -20 degrès, mais la matière première arrivera congelée à -70. Il a donc fallu s'équiper. La société suédoise a investi deux millions d'euros et s'apprête à recruter 60 personnes. Pour les salariés, c'est la grande aventure. "C'est un gros challenge à relever, avec une situation mondiale et un impact assez conséquent", souligne un employé. Les premiers lots de vaccins contre le Covid-19 pourraient sortir de l'usine de Monts, dès le début de l'année prochaine, si tout se passe bien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la société américaine Moderna, le 8 mai 2020 à Cambridge (Massachusetts).
Le siège de la société américaine Moderna, le 8 mai 2020 à Cambridge (Massachusetts). (MADDIE MEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)